ME CONNECTER À propos Flux RSS Notification
 
Entrepreneuriat

Création d’entreprise : SESAMm, l’application boursière qui cartonne

Prédire les cours de la bourse à partir des messages postés sur les réseaux sociaux ? Aussi étrange que cela puisse paraître, c’est le principe de l’application mise au point par quatre étudiants, dont deux de l’INSA de Strasbourg. SESAMm, leur jeune pousse, rafle les prix et concours de la création d’entreprise.

Ils ont à peine 21 ans et sont déjà entrepreneurs : Sylvain Forté et Florian Aubry, élèves-ingénieurs à l’INSA de Strasbourg (respectivement en quatrième année de génie mécanique et troisième année de mécatronique) se sont alliés à deux étudiants en commerce, Pierre Rinaldi, de l’ESC Dijon, et Alexandre Kordeuter, de l’école de management de Grenoble (GEM). « Très motivé par l’entrepreneuriat, je cherchais un projet de création d’entreprise. Je connaissais Alexandre depuis le collège. Avec Pierre, ils avaient l’idée d’une solution nouvelle pour prévoir les marchés financiers. Comme nous avions besoin de compétences pointues en programmation informatique, nous avons pensé à Florian qui nous a rejoint » raconte Sylvain.

Banques et fonds d’investissements

Leur application, SESAMm, prédit l’évolution des trois principaux indices boursiers américains (le DowJones, le NASDAQ et le S&P 500) à partir de l’analyse statistique des messages postés sur les réseaux sociaux. Nous n’en saurons hélas guère davantage sur le fonctionnement : les jeunes entrepreneurs tiennent farouchement à garder une partie de leur secret. « Si le client ne croit pas à notre application, il peut la tester. Il constate alors la somme d’argent qu’elle lui permettrait de gagner. Notre outil de prédiction est fiable à 70% » indique Sylvain. Leurs clients sont les fonds d’investissement et les banques. Les étudiants ont abandonné la cible des particuliers pour privilégier la rentabilité de l’entreprise. « Avec les sociétés financières, ce sont des marchés gigantesques, de plusieurs milliers de milliards d’euros. Florian et moi en étions très étonnés » confie-t-il.

Synergie de compétences

La complémentarité de leurs profils est le point fort du quatuor. Sylvain, qui a suivi le cycle entrepreneuriat[1] à l’INSA de Strasbourg, est le porteur de projet. Florian assure le développement informatique, tandis que Pierre et Alexandre s’occupent de la partie commerciale. Cette « synergie des compétences » explique sans doute leur victoire aux concours liés à la création d’entreprise. SESAMm a déjà été récompensée quatre fois en 2014. Fin janvier, au concours de l’étudiant entrepreneur, ils ont gagné une subvention de 10 000 euros et un accompagnement personnalisé d’un an par Semia, l’incubateur d’entreprises innovantes d’Alsace. Ils ont ensuite reçu le prix « créateurs d’avenir » au concours Petit Poucet puis, en mars, le premier prix au concours Alsacetech. En avril, c’est le prix d’honneur et le coup de cœur du jury qu’ils ont remporté au concours Créativ’Est.

Une plateforme en ligne est en cours de développement, ainsi que les premiers contrats avec les clients testeurs. L’entreprise, qui vient de débuter son incubation chez Semia, espère générer un chiffre d’affaires d’ici quelques mois.

Stéphanie Robert

[1] Une semaine de formation intensive proposée aux étudiants pendant l’été pour s’initier à la création d’entreprise.

Laisser un commentaire au service communication

*

*