ME CONNECTER À propos Flux RSS Notification
 

Journal

Etudiants

Initiatives étudiantes pour rester en lien – Lien associatif, culture et créativité

Chacun chez soi, mais toujours unis par le lien associatif. Pendant et après le confinement, les étudiants ont mobilisé leur créativité via le bureau des élèves (BDE) et ses commissions comme le pōlar. Le BDE leur a créé un serveur partagé, très apprécié, qui a accueilli plusieurs initiatives.

Pause créative et Coronart Challenge

Par le pōlar

Le pōlar, une commission du BDE, vise à promouvoir l’art et sa pratique au sein de l’école. Le confinement a été l’occasion de relancer « La pause créative », une série de podcasts dressant le portrait de talents créatifs de l’INSA Strasbourg qui pratiquent un art en parallèle de leurs études ou profession : photographie, dessin, musique, art digital, théâtre, vidéo, chant… L’idée vient de Sâm Afchar, étudiant en 3e année du double cursus architecte ingénieur. Le premier épisode a été publié il y a un an. Huit autres ont paru pendant le confinement, un par semaine. Sâm en a réalisé huit, et Cléa Merucci, présidente du pōlar, également en 3e année du double cursus architecte ingénieur, en a réalisé un.

Mener une interview en podcast pendant le confinement ? C’est tout-à-fait possible, c’est même plus facile de se donner rendez-vous par Skype, indique l’étudiant. Animateur et invité échangent quelques minutes au préalable, puis s’enregistrent chacun de leur côté avec leur smartphone ou micro. Diffusés sur les réseaux sociaux, les podcasts totalisent environ 80 écoutes par épisode. D’autres épisodes sont prévus pour l’été et la rentrée.

Pour écouter les neuf épisodes de la série, c’est ici : La pause créative

Sâm Afchar

Ordinateur, smartphone, micro et logiciel de montage, et voici neuf podcasts en ligne pour découvrir l’univers créatif de talents de l’INSA Strasbourg.

Le pōlar a également lancé le « Coronart challenge », dès le premier jour de confinement, via sa page Facebook. Chaque jour, un thème et une technique sont proposés à la communauté et les créations produites sont partagées et publiées le lendemain. « Nous cherchions un moyen de garder le contact, nous nous sommes inspirés des challenges créatifs : tout le monde dessine la même chose en même temps, c’est très fédérateur » explique Cléa Merucci.

Le défi a été proposé quotidiennement pendant 33 jours, puis toutes les semaines. Au total, le pōlar a reçu et partagé 150 productions de 30 participants. Le défi a également été partagé sur le serveur Discord du BDE (voir ci-dessous) et avec les étudiants de l’INSA Lyon qui ont, eux aussi, mis en place le même challenge créatif de leur côté. « Cela a créé un lien inter-INSA, c’était chouette » commente Charlotte Goulet, membre du pōlar. « Nous avons été très agréablement surpris par la variété des profils des participants. Elle montre bien que l’art s’adresse à tous, ingénieurs et architectes» dit-elle.

pōlar

Aperçu des 150 dessins et créations reçus et partagés lors du Coronart Challenge lancé par le pōlar pendant le confinement.


Un serveur pour tous et pour toutes les initiatives

Par le bureau des élèves

300 membres en une semaine ! Le serveur Discord, créé par le pôle communication du BDE au début du confinement, a enregistré 300 membres dès la première semaine. Ils sont 450 aujourd’hui. Ce serveur partagé est un outil créé pour les communautés qui combine forums, messageries, espaces collectifs ou privés et salons audio ou vidéo (visioconférences). Celui du BDE a été plébiscité par les étudiants qui y ont vu un bon moyen de rester en lien. « Un serveur très actif », « super », « très fédérateur » sont quelques-uns de leurs retours.

Il a accueilli de nombreuses initiatives : le Coronart challenge cité précédemment, un quizz de culture générale tous les jeudis par le pôle culture du BDE, un programme de défis quotidiens pour un groupe de sportifs, des conversations par spécialité, des recommandations de musiques quotidiennes, un forum pour les amateurs de jeux vidéo, un espace d’échange pour les étudiants élus aux conseils de l’école, un atelier en ligne d’initiation au montage vidéo… Depuis la fin des partiels, le serveur est moins fréquenté. Les étudiants souhaitent le reconduire à la rentrée.

Vincent Cornut-Chauvinc

Le pôle communication du bureau des élèves a mis en place le serveur Discord pour tous les étudiants de l’INSA Strasbourg. De gauche à droite, Vincent Cornut-Chauvinc, Martin Schmitt et Joël Vo.

Propos recueillis par Stéphanie Robert

Laisser un commentaire au service communication

*

*