ME CONNECTER À propos Flux RSS Notification
 
Groupe INSA

High Five 2018 : un challenge entreprenariat avec les junior-entreprises des INSA, Hager et Amaris

Au High Five, il y avait du sport, du sport et du sport, mais aussi un rendez-vous entreprenariat et team building entre les junior-entreprises des 6 INSA. Cela s’est passé les 19 et 20 avril 2018 chez Hager, avec Amaris, les deux entreprises partenaires.

 

Anaïs Poggi, vous êtes vice-présidente d’Alsace Études Projets (AEP), la junior-entreprise de l’INSA Strasbourg. Pouvez-vous tout d’abord nous rappeler ce qu’est une junior-entreprise dans le Groupe INSA ?

Ce sont des associations d’étudiants qui reçoivent des projets d’entreprises, correspondant aux domaines de compétences de l’école, et qui recrutent des étudiants pour les mener à bien. Ils sont rémunérés, mais ils acquièrent surtout une expérience et des compétences. Nous sommes les intermédiaires entre les deux. L’AEP regroupe 19 étudiants cette année. Elle existe depuis 1983 et sous forme de junior-entreprise depuis 2013.

Pourquoi ce challenge entreprenariat était-il important pour vous et pourquoi pendant le High Five ?

Le High Five réunit les étudiants des 6 INSA de France, c’était une belle occasion pour que les membres des 6 junior-entreprises se rencontrent. Nous partageons les mêmes valeurs au sein du Groupe INSA, et nous travaillons déjà en réseau, sous l’étiquette de J-INSA (junior-entreprises des INSA). Nous échangeons des conseils, des documents, des pratiques, mais le plus souvent par mail car nous sommes à distance. Le challenge entrepreneuriat nous donne l’occasion de nous connaître, d’échanger et même de travailler ensemble. Cela renforce nos liens, la cohésion d’équipe, la communication et la solidarité entre nous.

Dorian Houot, vous êtes vice-président du High Five, et c’est vous qui avez établi le lien avec Hager où s’est déroulé la journée ?

Dorian : Effectivement. J’étais en contact avec la responsable des relations avec les étudiants et jeunes talents de Hager Group pour qu’ils deviennent sponsors de l’événement. Ils ont été emballés par le projet et ont souhaité s’y associer, au-delà de l’aide financière. C’était pour eux l’opportunité de faire connaître l’entreprise aux étudiants des INSA de toute la France.

Ils ont vu les choses en grand : ils ont accueilli l’événement dans leurs locaux, mobilisé une dizaine de collaborateurs pour le jury, financé le bus, offert le repas du midi aux 30 participants, fait visiter l’entreprise et leur fablab « Le Garden » (espace dédiée à la créativité). J’ai organisé la journée avec Emilie Guyon, stagiaire chez Hager Group, et Anaïs. C’était visiblement un événement important pour l’entreprise car le directeur des ressources humaines, le responsable innovation et celui du recrutement étaient présents.

Crédit photo : Hager

Comment s’est déroulé le challenge ? En quoi consistait-il ?

Anaïs et Dorian : Le vendredi, nous avons été invités dans les locaux sublimes de Hager Group. Nous avions deux épreuves, l’une de marketing, l’autre d’innovation, entrecoupées de visites et de présentations de Hager Group et Amaris, la société de consulting partenaire d’AEP. Dans l’épreuve marketing, nous devions proposer un concept nouveau pour vendre un produit du groupe,  le rendre attirant, lui trouver une autre utilité et valeur ajoutée. Pour l’épreuve innovation, il s’agissait de trouver un moyen de bloquer un levier dans un kit de cadenassage. A la fin de la journée, nous avons présenté nos solutions au cours d’un pitch de trois minutes devant le jury de professionnels.

Le lendemain, direction le Wacken, pour une journée de team building : jeux, course les yeux bandés, chasse aux énigmes… Chaque équipe mêlait des étudiants des 6 junior-entreprises.

Qu’avez-vous pensé de ces journées, que vous ont-elles apporté ?

Anaïs : C’était très intéressant et sympathique, une expérience hyperpositive pour nous tous. Nous avons appris à nous connaître, au-delà du virtuel, nous avons pu échanger, travailler ensemble d’une manière fluide et naturelle alors que nous ne nous connaissions pas. Nous nous sommes beaucoup amusés mais nous avons aussi su faire preuve de sérieux. Je le referais 6 fois !

Dorian : C’était une réussite, un très bel événement. Nous avons été accueillis chaleureusement, comme des rois. Les participants ne s’attendaient pas à ça. Nous avons pu échanger avec les intervenants, « pitcher » devant des professionnels et recevoir leurs conseils. Les collaborateurs de Hager Group ont été très ouverts, disponibles, ils nous ont pris au sérieux et ont engagé des moyens. Ils aimeraient reproduire un événement de ce type. Je suis fier d’avoir participé à l’organisation.

 

 

Stéphanie Robert

Crédit photo : Hager

Anais Poggi – Crédit photo : Klaus Stoeber

A lire également

High Five 2018 : plus de 700 élèves des 6 INSA de France à Strasbourg, le bilan – témoignage de Jordan Abdelkrim, président du High Five 2018

High Five 2018 : une rencontre handibasket organisée par les étudiants – témoignage de Théophane Cottin et Tatiana Iazykoff, étudiants à l’INSA Strasbourg

Laisser un commentaire au service communication

*

*