ME CONNECTER À propos Flux RSS Notification
 
Groupe INSA

High Five 2018 : une rencontre handibasket organisée par les étudiants

Au dernier High Five, qui a rassemblé à Strasbourg 700 élèves-ingénieur-es des INSA de France, a eu lieu une rencontre handibasket où les étudiants ont pu s’initier à ce sport avec les sportifs de haut niveau du club de la ville. Retour sur cette première dans le High Five avec les organisateurs, Théophane Cottin et Tatiana Iazykoff, étudiants à l’INSA Strasbourg.

Tatiana Iazykoff et Théophane Cottin – Crédit photo : Klaus Stoeber

 

A quel titre avez-vous organisé cette rencontre et pourquoi ?

Tatiana : En troisième année de génie civil, je suis responsable de l’animation et du village du High Five. Cette initiation au handisport me tenait à cœur. C’est important de penser à toute forme de sport et de faire découvrir celui-ci. J’en ai parlé à M. Burger qui enseigne dans le cours électif « Handi-management». Il a proposé l’organisation de la rencontre comme projet dans son cours.

Théophane : En deuxième année de génie climatique et énergétique, j’étais l’un des 10 élèves qui suivait ce cours. J’ai trouvé cela très intéressant et je me suis proposé.

En quoi a consisté la rencontre ?

Tatiana et Théophane : Nous avons demandé au club d’handibasket de Strasbourg. Il s’agissait d’une initiation, ceux qui le désiraient pouvaient s’inscrire pour jouer avec six sportifs du club, par équipe de cinq contre cinq, le samedi entre 12 et 14h. Chaque équipe était formée de trois handibasketteurs et de deux étudiants. Des courtes rencontres de cinq minutes ont permis aux vingt inscrits de jouer. Ce n’était pas compétitif, l’idée est de faire découvrir une nouvelle discipline.

Nous avons organisé un buffet afin de pouvoir échanger avec les joueurs à la fin. Le traiteur que nous avons choisi était lui-même dans le thème car il emploie des personnes en situation de handicap.

Vous-même, avez-vous joué, qu’en avez-vous pensé ?

Tatiana : J’ai trouvé ce sport vraiment génial et très sportif. Je ne m’attendais pas du tout à ça. Il demande beaucoup d’efforts et de force. Sur le fauteuil, c’était impressionnant de jouer aux côtés de professionnels. Tous les participants ont réussi à manier le fauteuil, et ont pu marquer des paniers.

Théophane : Ca m’a procuré de nouvelles sensations que je n’avais encore jamais ressenties avec un autre sport. Contrôler le fauteuil avec ses mains, tout en maniant le ballon, ce n’est pas aisé. Mais c’est un sport bien sympathique. Nous nous sommes bien amusés.

Que tirez-vous de cette expérience, que vous a apporté cette rencontre ?

Tatiana : J’ai adoré et si j’ai l’occasion d’en refaire ou de m’inscrire à un club, je le ferai. On peut y jouer même si on n’est pas handicapé.

Théophane : L’organisation m’a demandé de sortir de ma zone de confort et de mobiliser de nouvelles compétences en matière de gestion de projet, de communication, etc.

Tatiana et Théophane : Nous avons tous passé un très bon moment, tout le monde a été très satisfait de la rencontre. Nous avons été touchés et fiers que M. Renner et Mme Gartiser viennent assister à la rencontre. Cela montre que c’est important pour eux aussi. Nous tenons à remercier l’INSA qui a pris en charge les frais de buffet et de logistique (car chaque handibasketteur a deux fauteuils : un pour jouer et un pour se déplacer).

Stéphanie Robert

A lire également

Laisser un commentaire au service communication

*

*