ME CONNECTER À propos Flux RSS Notification
 
Les balcons de l'INSA

Balcons de l’INSA #9 : témoignages d’étudiants : un “enrichissement mutuel” et “la confrontation au réel”

Anémone Degand* et Rémi Cornu ont participé au projet des Balcons à l’automne 2014. La première, diplômée architecte depuis octobre, entre en 4e année de génie climatique et énergétique. Le deuxième est en 5e année d’architecture.

 

Pourquoi avez-vous choisi de participer aux Balcons ? En quoi ce projet vous intéressait-il ?

Anémone : J’envisageais déjà le double diplôme architecte et ingénieur. Ce projet me donnait un avant-goût, l’occasion d’avoir une approche ingénieur sur un projet architectural.

Rémi : Nous travaillons beaucoup à l’échelle urbaine. Ici, c’était l’occasion d’aborder l’échelle du détail, où la technicité compte beaucoup. De suivre un projet de A à Z, même si, au final, nous n’avons pas pu aller jusqu’au chantier. Et de questionner la réhabilitation d’un bâtiment, un exercice que nous pratiquons peu à l’école. Et puis, il y a ce côté affectif : comment pouvons-nous améliorer notre école.

 

Comment avez-vous travaillé ?

Anémone : Dans notre groupe, nous étions 3 étudiants en architecture, 3 en génie civil et 3 en génie climatique et énergétique. Nous travaillions sur le concept architectural, le présentions aux ingénieurs pour avoir leur avis au niveau de la structure et nous voyions ensemble comment l’améliorer, l’adapter. Ces discussions avec les ingénieurs étaient très bénéfiques, elles nous ont permis de trouver des solutions architecturales cohérentes, efficaces, abouties.

Nous avons proposé un cube émergeant de la façade, dont les panneaux opaques sont coulissants, pour filtrer la lumière, se protéger du soleil, créer différentes ambiances.

 

Qu’avez-vous appris ?

Anémone : Nous avons été confrontés à la réalité, à des problèmes concrets que nous n’aurions pas forcément rencontrés si nous étions restés entre architectes. Nous avons appris les uns des autres. C’est un enrichissement mutuel par la réunion des trois domaines. Un transfert de connaissances. En peu de temps, j’ai beaucoup appris.

Rémi : C’est l’exercice le plus pluridisciplinaire auquel j’ai pu prendre part à l’INSA. C’était une triple vision sur un projet. Nous avons dû composer avec la contrainte budgétaire, par exemple pour le choix des matériaux.

Le 3e séminaire en janvier 2015 a consisté à synthétiser et à mettre en forme tous les documents produits. Un graphiste nous a appris le b.a.ba de la mise en page. Nous avons été mis en situation de présenter un projet à un public de professionnels (entreprises, collectivités locales partenaires de l’école). Une sorte de mise en bouche de la vie professionnelle.

 

Propos recueillis par Stéphanie Robert

 

Le projet des balcons de l’INSA est soutenu par la fondation ALCOA, EDF et ÉS.

*Anémone Degand a reçu le 07/01/2016 le premier prix du Trophée Béton

 

Voir ici les rendus des 5 projets étudiants :

Greffe habitable paroi amovible

Greffe habitable intérieur extérieur

Greffe habitable panneaux coulissants

Double peau végétal

Double peau plissée

 

 

 

balcons de l'INSA de Strasbourg 9_projet Anémone Degand

Projet d’Anémone Degand

 

Les balcons de l'INSA de Strasbourg 9_projet Rémi Cornu

Projet Rémi Cornu

 

Laisser un commentaire au service communication

*

*