ME CONNECTER À propos Flux RSS Notification
 
Les balcons de l'INSA

Balcons de l’INSA # 7 : retour sur le séminaire 1, des balcons, pourquoi faire ?

Alors que le projet est aujourd’hui entre les mains des architectes, ingénieurs et entreprises pour la réalisation des prototypes, revenons sur les tout premiers travaux des étudiants architectes, lors du séminaire de 2013. La réflexion sur les usages des « balcons » et l’ébauche des premières esquisses.

En janvier 2013, Franck Guêné, enseignant-chercheur en architecture, a souhaité confier à ses étudiants la question de la rénovation énergétique du bâtiment historique comme point de départ à une réflexion architecturale. Il a ainsi proposé le sujet comme thème de travail pour les séminaires du mois de janvier.

« Brassage vertical »

Chaque année, ces séminaires d’une semaine « brassent les étudiants d’une manière verticale », selon le principe de co-formation, cher à l’INSA de Strasbourg. Tous les étudiants en architecture, de la 2e à la 4e année, choisissent un thème parmi la quinzaine proposée par l’équipe pédagogique. Ils se répartissent ensuite en groupes d’une vingtaine d’étudiants. Les thèmes peuvent être techniques (étude d’un matériau spécifique), esthétiques (photographie, scénographie…) ou aborder une problématique actuelle (les toits-terrasses en ville), parfois confiée par des entreprises ou des collectivités locales.

Couleur, végétal et bubble gum

« Nous avons donné aux étudiants la question énergétique comme prétexte à la transformation de la façade, à son extension. Quelle surface ajouter à la façade ? A quoi pourrait-elle ressembler et pour quels usages ? L’objectif était qu’ils produisent des images : plans, coupes et images 3D » explique Franck Guêné. « Cela abouti à un jeu de boîtes, de balcons, très différents les uns des autres ». Balcons colorés, végétalisés, et même bubble-gumisés (l’un ressemble à un parc de jeu gonflable !), ils représentent des espaces de détente, de réunion, de convivialité, de lecture…

Ces premières images ont suscité l’intérêt de Philippe Leroy, directeur d’INSA entreprises, qui lui-même a convaincu Alcoa de soutenir le projet pour sa réalisation. Elles ont aussi incité Franck Guêné à poursuivre le travail en collaboration avec le département de génie climatique et énergétique.

Le projet des balcons de l’INSA est soutenu par la fondation ALCOA, EDF et ÉS.

Stéphanie Robert

Voir ici l’ensemble des images produites par les étudiants-e

Capture

Laisser un commentaire au service communication

*

*