ME CONNECTER À propos Flux RSS Notification
 
Sport

Ailière en Equipe de France de Touch et future rénovatrice du patrimoine

Étudiante en génie civil (4e année), Cassille Bonnaudet est passionnée de Touch Rugby qu’elle a découvert il y a deux ans. Sportive et investie, elle est sélectionnée pour participer à la Coupe du Monde en Australie, en avril prochain. Portrait d’une sportive de haut niveau.

Cassille Bonnaudet est étudiante avec le statut de sportif de haut niveau (SHN) depuis septembre 2014, c’est-à-dire depuis sa sélection dans l’équipe de France de Touch pour la prochaine Coupe du Monde. Ce statut lui permet de bénéficier d’absences excusées lors de ses déplacements sportifs. Par exemple, pendant les trois semaines de la Coupe du Monde de Touch, fin avril, où elle s’envolera avec les 13 autres filles de son équipe. Son emploi du temps est extrêmement chargé, entre les cours et les examens, les entraînements deux soirs par semaine, les préparations physiques, les séances de kiné et les week-ends d’entrainement à Paris pour la Coupe.

Mixte, convivial, rapide

La jeune sportive est déjà sélectionnée en équipe de France, alors qu’elle a découvert ce sport par hasard et par curiosité, il y a deux ans seulement, en arrivant à l’INSA de Strasbourg, grâce au club Touch’INSA, fondé il y a quatre ans par des étudiants de l’école. Ce dérivé du rugby, né dans les années 1950 en Australie est encore peu connu en France, mais il est très populaire dans l’hémisphère sud. Même ballon ovale, mais pas de placage ni de mêlée, uniquement des « touches ». Les équipes comptent 6 joueurs sur le terrain et, surtout, elles sont mixtes ! Cette singularité a tout de suite plu à Cassille. « Le plaisir de jouer en équipe mixte, c’est très accrocheur, très convivial. C’est un jeu très rapide, avec beaucoup de course et d’agilité ».

Cassille est très sportive de nature, elle a pratiqué l’escalade pendant 10 ans, le badminton pendant 3 ans et le surf pendant 5 ans. Mais aucun sport collectif, c’est une découverte avec le Touch. « La cohésion dans l’équipe est géniale. Nous sommes soudés, et notre coach, Quentin Rosenstiehl, a les capacités de nous faire progresser rapidement. »

Chantier de restauration des ruines mayas dans le Yucatan

Cassille Bonnaudet est née à Nantes et a grandi sur la côte. Après son DUT en génie civil à Saint-Nazaire puis à La Réunion, elle choisit l’INSA « pour aller le plus haut possible ». Son projet est la rénovation du patrimoine immobilier. Plus attirée par la technique, elle préfère le génie civil à l’architecture. « J’aime beaucoup travailler sur les chantiers, c’est là où j’apprends le plus, et j’aime le côté relationnel. Dans mon dernier stage, j’étais assistante du conducteur de travaux, les ouvriers étaient ouverts, accueillants. Je n’ai jamais eu aucun problème en tant que jeune femme ». L’année dernière, elle est partie faire son stage au Mexique, dans un cabinet d’architecture pour travailler sur les ruines de l’ancienne cité maya à Tulum, en bordure de la mer des Caraïbes.

Son rêve est de pouvoir s’investir autant dans ses deux passions. Sportivement, dans le Touch, pour évoluer, progresser et pourquoi pas entraîner. Professionnellement, sur les chantiers de rénovation du patrimoine. « La France est très riche en patrimoine, je trouve magique de pouvoir rénover ces monuments pour qu’ils puissent perdurer. Ce que j’aime dans notre métier d’ingénieur, c’est que les projets, les missions, les défis seront différents chaque jour, je trouve cela génial. »

Rejoindre le club Touch’INSA : https://www.facebook.com/TouchInsa

Pour en savoir plus sur le Touch : touchfrance.fr

Stéphanie Robert

 

Cassille Bonnaudet

Crédit photo : DR.

Laisser un commentaire au service communication

*

*